AccueilBioLes alternatives à la crème solaire ☀️ Naturelles, efficaces et faite maison

Les alternatives à la crème solaire ☀️ Naturelles, efficaces et faite maison

Notre peau est notre plus grand organe et jour après jour, nous nous frottons avec des crèmes ou nous nous douchons avec du savon. Mais savez-vous ce que contiennent ces produits ? Ce que votre peau absorbe et fait pénétrer dans votre corps ? Beaucoup de substances douteuses et de produits chimiques nocifs !

J’ai lu et testé beaucoup de choses à ce sujet et je suis passée progressivement aux produits naturels pour mes cosmétiques. Dieu merci, il y en a de plus en plus.

La seule chose qui a toujours été difficile, c’est la crème solaire. Il existe certes des produits naturels, par exemple une crème solaire Alverde de DM, mais elle était si blanche que mon visage ressemblait à un fantôme. Je n’arrivais plus du tout à enlever la crème c’était la même chose avec la pâte de zinc (généralement mélangée à différentes huiles comme l’huile de coco), que l’on trouve très bien en Asie par exemple.

Trouver la solution parfaite était donc un long chemin. Tout ce que je savais, c’est que je ne voulais plus des crèmes solaires habituelles. Pourquoi ? Je vais vous le dire maintenant.

Pourquoi je n’utilise plus de crème solaire chimique 🧴

Il est clair que la protection solaire est importante. Mais il est également clair que nous avons besoin du soleil pour être en bonne santé, pour nous sentir bien et pour fonctionner. Sans soleil, par exemple, notre corps ne produit pas de vitamine D. Et c’est une vitamine super importante. En effet sans elle, nous pouvons nous sentir fatigués ou même tomber dans la dépression. C’est une hormone du bonheur vitale. C’est pourquoi on parle de « dépression hivernale » en hiver, tout simplement parce qu’il n’y a pas assez de soleil.

Mais les crèmes solaires empêchent notre production de vitamine D. Vous pensez donc que vous allez passer trois semaines en Thaïlande et faire le plein de vitamine D… Mais non !

Protection solaire traditionnelle

Il existe deux types de protection solaire :

  • ➡️ Les produits chimiques de synthèse
  • ➡️ les produits physiques.

Avec la protection solaire synthétique-chimique, une réaction se produit dans votre peau (c’est pourquoi vous devez attendre une demi-heure avant de vous exposer au soleil, par exemple), tandis qu’avec la protection solaire physique, les rayons UV sont déjà bloqués sur la peau (il s’agit alors d’une crème solaire qui rend blanc).

Que contiennent les produits de protection solaire ? ☣️

Presque toutes les crèmes et tous les sprays solaires contiennent des produits chimiques qui peuvent également être cancérigènes. Mais la plupart du temps, nous ne savons même pas à quoi correspondent tous ces ingrédients. Savez-vous par exemple ce que signifient tous ces noms chimiques ? Moi non plus.

Par exemple, on y trouve souvent des parfums, sous forme de parabènes, d’alcool, de solvants ou d’huiles dérivées du pétrole. La recherche montre qu’il est impossible qu’ils soient tous sains. Ces ingrédients commencent généralement par « méthyle… », « propyle… », « éthyle… », etc. En principe, vous ne devriez donc acheter que des produits solaires qui ne contiennent pas de parfum. Les parfums dans les crèmes solaires sont inutiles, n’est-ce pas ? Si vous voulez en savoir plus, prenez le temps de faire des recherches sur la nature exacte des ingrédients indiqués.

J’imagine que vous vous dites peut-être : « Comment fait-elle pour sortir sans indice de protection solaire 50 » ? Et bien sûr c’est ce que tout dermatologue normal vous dit. Je pensais vraiment la même chose avant.

Le facteur de protection solaire – FPS ☀️

En matière de protection solaire, il est important de connaître son type de peau. C’est la seule façon de savoir de combien de protection votre peau a besoin ou combien de temps vous pouvez rester au soleil sans subir de dommages.

Vous pensez que plus l’indice de protection est élevé, mieux c’est ? Alors faites attention ! Donc : chaque peau a sa propre protection. Celle-ci détermine combien de temps vous pouvez rester au soleil sans danger. Cette autoprotection dépend de votre type de peau, de l’épaisseur de votre peau et de la quantité de mélanine (pigment naturel du corps) que vous possédez.

Le FPS se réfère toujours au rayonnement UVB. Si vous savez combien de temps vous pouvez rester au soleil en fonction de votre type de peau, multipliez ce temps par l’indice de protection du produit que vous utilisez. C’est le temps que vous pouvez passer au soleil.

ℹ️ Par exemple, j’ai un type de peau très clair. Cela signifie que je ne devrais pas m’exposer plus de dix minutes en plein soleil sans protection. Si j’utilise un FPS 20, cela signifie que je peux rester un peu plus de trois heures au soleil.

⚠️ C’est là que le bât blesse : dans ce calcul, l’indice 20 est la valeur maximale. Vous ne pouvez donc pas utiliser un indice de protection 50 et rester plus longtemps au soleil. Même une nouvelle application de crème ne compte pas. Pourquoi cela ? Un FPS 20 empêche 95 % des rayons UVB de vous atteindre. Et un FPS 50 ? Il ne fait que trois pour cent ( !) de plus, tout en utilisant une énorme quantité de produits chimiques. Pour un minimum de protection UVB supplémentaire, vous multipliez donc la charge chimique sur votre corps ! Attention donc à quel indice vous prenez dans votre crème solaire.

Mon retour à la nature s’est fait sur plusieurs années. Aujourd’hui, je réalise tout simplement, au plus profond de moi, que cette voie est absolument la bonne pour moi. J’ai trouvé un juste milieu. Mais c’est à chacun de le découvrir et de l’expérimenter.

Autre élément important : vos pensées. Elles font partie de notre monde au même titre que tout ce que vous voyez et touchez. Tout est énergie. En effet, ce que nous pensons influence notre réalité extérieure bien plus que vous ne le pensez.

Contrairement aux produits traditionnels, cela fonctionne avec les écrans solaires naturels ou même avec la « protection solaire de l’intérieur »  tous deux sans ingrédients nocifs.

Alternatives naturelles aux crèmes solaires 👌

Les crèmes solaires naturelles que j’ai également essayées sont des huiles naturelles. Elles possèdent un filtre UV naturel.

  • Huile de coco
    J’ai essayé l’huile de coco pendant un certain temps mais c’était en partie difficile. Certes, l’huile de coco bloque environ 20 % des rayons UV, mais elle part rapidement dans l’eau. Quand il fait chaud, l’huile de coco est aussi très « lourde », surtout sur le visage.
  • Huile d’arachide ou d’olive
    Ces deux huiles ont à peu près le même facteur de protection solaire que l’huile de coco. En revanche elles ne sont pas bien pour moi, car elles sont encore plus « lourdes » sur la peau que l’huile de coco.
  • Huile de sésame
    L’huile de sésame fait du bien à la peau et capte 30 % des rayons UV. Elle a beaucoup d’antioxydants. C’est alors doublement bon, car ils neutralisent les radicaux libres (donc les substances agressives qui peuvent endommager la peau).
  • Huile de chanvre
    L’huile de chanvre protège également contre les rayons UV, mais pas aussi bien que l’huile de sésame. L’huile de chanvre est bonne pour la régénération de la peau et la soigne très bien. Je l’utiliserais plutôt pour les peaux déjà bronzées, car l’indice de protection solaire n’est pas aussi élevé.
  • Huile de jojoba
    Fonctionne exactement comme l’huile de coco, mais elle est plus « légère » pour le visage. Elle a un facteur de protection solaire de seulement quatre pour cent, elle convient donc plutôt aux peaux déjà bronzées ou foncées.
  • Huile de palme rouge
    Cette huile contient beaucoup de caroténoïdes, d’où sa couleur. Les caroténoïdes sont des pigments (ils rendent par exemple les tomates rouges, les carottes orange, etc.). Ils protègent les feuilles et les fruits du palmier à huile (dont l’huile est extraite) des brûlures du soleil. Et cela fonctionne aussi pour notre peau. ⚠️ L’huile de palme rouge tache les vêtements clairs.

Par ailleurs, vous pouvez également fabriquer votre propre crème solaire. Vous trouverez par exemple une recette ici. Je m’amuse beaucoup de ce genre de choses.

Je dois dire que l’utilisation de l’huile de coco a plutôt bien fonctionné pour moi. Bien que j’aie la peau claire, je n’attrape que très, très rarement des coups de soleil.

Les huiles, c’est bien. Mais ce n’est pas si pratique de les emporter avec soi. De plus vous trouvez probablement que tout cela n’est pas encore tout à fait satisfaisant en termes de protection. Mais bon, c’est déjà un début.

Protection solaire interne

Wahou ça a l’air pas mal, non ?

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à ce sujet, la première chose qui m’est venue à l’esprit est bien sûr le bêta-carotène. Boire du jus de carotte. Vous en avez certainement déjà entendu parler.

Mais il y a encore mieux 🦸🏼

Les caroténoïdes présents dans l’huile de palme rouge peuvent également être ingérés. Ils agissent alors de l’intérieur. Un caroténoïde particulièrement bon dans ce cas s’appelle « astaxanthine« . On le trouve principalement dans les algues rouges. Ces algues vivent dans les eaux qui s’assèchent en été. Les algues reposent alors sur le fond sec, le soleil tape dans le ciel et c’est le moment où l’astaxanthine se met en marche. Elle protège les algues des rayons UV jusqu’à ce que la pluie revienne.

L’astaxanthine est disponible sous forme de comprimés à avaler. Elle s’accumule dans les cellules de la peau et aide naturellement à bloquer partiellement les rayons UV. Depuis le début de l’année, j’en prends deux gélules par jour.

Fait amusant: Si les flamants roses sont roses, c’est d’ailleurs parce qu’ils consomment des algues contenant de l’astaxanthine ! L’astaxanthine s’accumule dans leur corps, ce qui leur donne leur couleur rose.

Il existe d’autres aliments que vous pouvez inclure dans votre alimentation quotidienne. Les légumes verts, oranges et rouges, ainsi que les fruits et les noix, offrent une protection naturelle contre les rayons nocifs du soleil. Si le mal est fait (et que vous vous êtes brûlé la peau), vous pouvez également aider avec une alimentation correcte. Le zinc, par exemple, est particulièrement précieux pour la régénération. Le zinc est présent en abondance dans la viande, le poisson, les noix et les céréales complètes.

Les cosmétiques 100 % naturels de Ringana

En plus des huiles et d’une bonne alimentation, j’utilise la crème solaire naturelle Ringana avec un FPS 20, en particulier pour le visage. En fait, elle ne blanchit pas non plus. Surtout, elle est résistante à l’eau et ne contient pas de nanoparticules de nombreuses crèmes solaires contiennent en effet des sels d’aluminium.

Si la charge en métaux lourds accumulée au cours de la vie est trop élevée, le corps les stocke. Cela peut entraîner de nombreux troubles non spécifiques et des maladies chroniques.

Je peux recommander les produits cosmétiques frais de Ringana parce que j’en suis convaincue et que je les utilise moi-même. Seuls des ingrédients de qualité supérieure sont utilisés et les conservateurs artificiels sont totalement absents. Vous en avez assez des filtres UV synthétiques ? Alors vous êtes certainement à la bonne adresse. J’aime aussi beaucoup l’huile dentaire et les crèmes nettoyantes pour le visage.

Ma solution 🍃

La solution que j’ai trouvée pour moi est une combinaison. J’utilise donc un écran solaire interne (c’est-à-dire l’astaxanthine, deux gélules par jour), et de temps en temps des huiles comme l’huile de coco (toujours vierge, pressée à froid). Vous trouverez facilement de l’huile de coco à l’étranger, ce qui vous évitera d’en transporter des kilos, ainsi que la crème solaire naturelle Ringana avec un FPS 20. Ce n’est pas très bon marché, mais j’en ai fait une priorité par rapport à d’autres choses, car je m’expose beaucoup au soleil.

J’utilise également de la pâte de zinc pour les zones sensibles du visage (nez et yeux). Ce n’est pas grave si cela ne part pas, même après des heures dans l’eau. Ici, je me protège également avec un lycra à manches longues, même dans les eaux chaudes du Brésil. Le nord du Brésil est proche de l’équateur, il y a donc de fortes pluies. J’évite aussi le soleil de midi.

Articles populaires